Culture, Fashion

Le parfum du voyage

Une impression de mes vacances qui m’a accompagné dans presque tous mes voyages, c’est un parfum particulier. Je ne peux même pas citer le nom ou la marque de ce parfum, mais je suppose qu’il s’agit d’un des grands classiques comme Dior ou Chanel. C’est un parfum très élégant, assez prononcé quand même. Il est parfait pour les grandes dames, et je l’associe toujours aux actrices fabuleuses des années 50 ou bien aux personnages féminins dans les films de Woody Allen. C’est un parfum qui inspire la mondanité, l’extravagance et l’allure. Mais surtout, c’est un parfum incroyablement féminin.
Je me souviens du jour quand j’ai senti cette odeur délicieuse pour la toute première fois. Je passais mes vacances d’été quelque part à la côte méditerranée et je passais des heures à lire les magazines qui trainaient au lobby de l’hôtel. J’avais peut-être treize ans, et c’était à cet âge-là que je découvrais le monde fascinant des magazines de mode, Vogue en particulier.
Le premier exemplaire du magazine mythique que je tenais entre mes mains avait beau être tout abîmé, avec des milliers des graines de sable entre ses pages, je l’adorais. Et pendant les deux semaines qui suivaient, je le reprenais régulièrement juste pour le feuilleter et ingurgiter même le moindre détail de cet univers magnifique qui venait de s’ouvrir à moi.
Quant à son contenu, cette édition n’était même pas extraordinaire. Mais ce qui la rendait tellement fascinante pour moi, ce qui m’attirait autant, c’était l’empreinte de ce parfum remarquable que sa lectrice précédente lui avait donnée. Je l’imaginais d’être une femme extraordinaire qui avait la finesse d’une ballerine, l’élégance de Grace Kelly, l’allure de Sophia Loren et l’esprit de Deborah Kerr. J’imaginais une femme accomplie, féminine, intelligente, audacieuse. Et je voulais être comme elle. Plus, je voulais devenir cette femme.
Ce numéro de Vogue, je l’ai gardé pendant des années, même que ce parfum qui donnait de la vie à ses pages brillantes n’était plus qu’une trace à deviner.
Depuis, en plus d’avoir un souvenir d’été qui m’accompagnera lors de tous mes voyages, je n’ai jamais perdu le goût pour les belles choses.

PS: I wrote this post in French because it seems natural to me, since France is the native country of great perfums and also of fashion and big designers. But very soon, this post will be available in English, too.

Standard

One thought on “Le parfum du voyage

Leave a Reply to Liz Morgan Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.